Chiot : comment réussir son arrivée ?

Mis à jour le 9 mai 2022

chiot berger blanc suisse

L’été dernier, 16 894 animaux étaient abandonnés et recueillis par la Société Protectrice des Animaux (SPA). Il convient donc de rappeler qu’adopter un compagnon à quatre pattes est un acte qui doit être mûrement réfléchi. Et si vous décidiez de vous lancer dans cette belle aventure, voici quelques conseils pour bien accueillir votre nouveau compagnon.

Les objets indispensables à l’arrivée d’un chiot

L’arrivée d’un chiot doit être préparée à l’avance. Vous ne devrez pas attendre la veille pour aller acheter son panier, au risque de ne pas trouver ce que vous souhaitez. Et parmi les achats essentiels, on retrouve notamment :

  • Le panier et des couvertures.
  • La caisse de transport.
  • Le harnais et la laisse.
  • Les jouets.
  • Les friandises.

Et bien sûr, vous aurez également besoin de gamelles, l’une pour l’eau et l’autre pour vos croquettes Pro Nutrition Flatazor ou de toute autre marque. N’oubliez pas de les choisir adaptées à l’âge de votre boule de poils et n’hésitez pas à demander conseil à l’association ou l’éleveur sur ses habitudes alimentaires. Par ailleurs, vous pourrez investir dans une ceinture conçue spécialement pour votre compagnon à quatre pattes ou tout autre équipement qui permettra de le sécuriser lors de vos trajets en voiture si votre coffre est trop petit. Il vous faudra aussi prévoir d’être présent lors de son arrivée, pour qu’il puisse s’habituer à son nouvel environnement.

La nécessité d’être présent les premiers jours

Les premiers jours, votre chiot aura besoin vous. Anticipez donc son arrivée et posez quelques jours de congé si vous n’êtes pas en vacances à ce moment-là. En effet, il ne faut pas oublier que votre petit compagnon vient de quitter sa famille. Il se retrouve donc seul, sans repères et aura besoin de présence et d’attention. Son arrivée devra aussi se faire dans le calme et la sérénité. Évitez tout ce qui pourrait le stresser et gardez les présentations pour votre cercle familial restreint. L’idée est ici de lui laisser le temps d’identifier les personnes qui seront sa nouvelle famille et donc ses maîtres. Si vous avez des enfants, expliquez-leur que le chiot n’appréciera pas les cris et ne les laissez pas seul avec lui dans une pièce. Ensuite seulement, vous pourrez le présenter à vos amis et vos voisins. Il faudra aussi que vous l’habituiez petit à petit à la solitude, pour qu’il ne soit pas perdu lorsque vous reprendrez le travail.

La sécurisation de la maison

Enfin, prenez le temps de sécuriser votre domicile. Tout ce qui pourrait représenter un danger pour votre petite boule de poils devra être mis hors de sa portée. Il peut aussi bien s’agir de produits ménagers que de plantes ou d’objets fragiles et pouvant facilement être cassés ou avalés. Par ailleurs, veillez à fermer tous les accès à l’extérieur et installez des barrières pour qu’il ne puisse pas aller à certains endroits. Il se peut aussi que vous deviez revoir l’aménagement de certaines pièces, notamment si des meubles se trouvent à proximité des fenêtres. Cela évitera à votre chiot de grimper dessus et de mettre le nez dehors et de s’enfuir ou de tomber.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Articles Similaires